Une semaine avec les volontaires

photo-groupe_mars-2020_web

Read in English

Dans notre ferme communautaire « The Lavra », nous n’accueillons pas de volontaires (wwoofers) en continu toute l’année. Nous organisons plutôt des “volunteers’ week” où nous rassemblons sur une semaine dédiée un groupe pour nous aider à mettre un coup de boost sur la ferme. En haut à gauche, Steve et Kayou qui ont fondé la Lavra et développent ce lieu depuis 2012. 

On accueille, nourrit et loge les volontaires le temps de réaliser ensemble des projets. En mars 2020 (juste avant le grand Coronavirus shut down…), notre objectif était de construire des lits de culture dans le jardin et un nouvel enclos pour nos 3 adorables chèvres : Anne-Sophie (qui nous donne du lait tous les jours), Poe (sa maman) et Ivy (sa grand-mère). 

Nos volontaires 

Gabriel & Gabrielle : aussi appelés « Gab&Gab », Gab unit » ou « G square ». Un couple de trentenaires québécois, partis de Montréal avec leur van bleu ciel retapé par leurs soins. Deux férus de grimpe à la recherche de spots d’escalade aux USA, en chemin vers la Colombie Britannique où ils veulent s’installer et vivre de façon plus durable. Lui ingénieur civil et elle infirmière sage-femme, ils nous ont trouvé via Workaway.

van-gab&gab_web

Kim : écrivaine free-lance venue de la côte Est, en road-trip solo jusqu’à la Californie en passant par la Louisiane. Elle travaille à distance pour des clients, écrivant des articles de blog ou des livres entiers, et peut voyager en même temps. Elle enseigne divinement bien le yoga et pratique les soies aériennes. Elle envisage de vivre en communauté sur une ferme, elle visite différents endroits pour s’inspirer. Elle nous a trouvé via Wwoof.

Misha : nous a rejoint à la dernière minute. Un vrai cadeau du ciel car 3 volontaires avaient annulé leur venue la veille… Comme un hasard n’arrive pas seul, elle nous a fait rencontrer le soir même notre voisine Chumash pour la pleine lune ! Elle a complété parfaitement notre petit groupe. Venue d’Amsterdam, elle a plaqué son boulot dans la production vidéo pour voyager quelques mois toute seule aux Etats-Unis et au Mexique. Elle pratique un travail énergétique à base points de pression appelé « Access Bars« . Elle a croisé notre route grâce à Workaway.

ptit-dej-outside

La semaine

Tous les matins à 7h30 nous faisons deux équipes. L’une va dire bonjour à nos poules, les nourrir et récolter les oeufs. L’autre va traire Anne-Sophie et nourrir les chèvres. Avant cela tout le monde est invité à faire du sport ou à méditer dans la salle de yoga.

Nous travaillons en général 4 ou 5 heures par jour sur les projets communs et organisons toutes sortes d’activités et de workshops pour rendre l’expérience riche et instructive.

Lundi : Le premier matin nous faisons du yoga tous ensemble. Après le petit-déjeuner, nous leur montrons comment torréfier des grains de café bruts (que nous commandons là) avec ce genre de machine. Nous allons au jardin et entamons la construction d’un bac surélevé pour cultiver plus de légumes. On dégage aussi le terrain qui accueillera la nouvelle maison des chèvres et ramasse les branches taillées dans les vignes.

raised-bed-start_web

Le soir, j’accompagne Misha découvrir le cercle de femmes / cérémonie de la pleine lune chez notre voisine Native American, pendant que les autres jouent à un jeu inventé par Steve et Kayou « The Spirit of Wine » qui combine wine tasting à l’aveugle et portrait chinois. A fun and mindful drinking game 🙂

wine-tasting_web

Mardi : Atelier du jour, « Pain au Levain » (Sourdough Bread). Brandon a créé un starter il y a plusieurs mois. Faire du pain nécessite plusieurs étapes, nous leur apprenons les deux premières : nourrir le starter d’eau et de farine, et préparer le levain, ou « leaven » : un peu de starter auquel on ajoute encore de l’eau et de la farine.

Dans le jardin, nous terminons le bac de culture. Il est fabriqué uniquement avec des matériaux upcyclés : des palettes que nous avons détruites et réassemblées autour d’une structure grillagée pour lutter contre les « gophers » (des petits rongeurs diaboliques qui n’existent pas en Europe mais qui se rapprochent des taupes). Nous préparons un mix de terre et remplissons des pots pour commencer de nouvelles graines : tournesols, haricots, blettes, poivrons, salades, coquelicots, etc. Nous allons récupérer des matériaux pour faire les fondations des poteaux de l’enclos : du sable et des cailloux.

pole-working_web

Mercredi : L’une des équipes a la joie d’aller chercher du purin de cheval au petit matin dans le ranch à côté où ils élèvent des chevaux de compétition. (Et nous le fumier de compétition ça nous parle). On plante des tournesols le long de la clôture du jardin et on déplace la plateforme en bois qui servira de plancher dans l’abri des chèvres.

Dans le bac de culture terminé, on commence à faire des couches de différents matériaux (technique des buttes lasagne) : branches, cartons, fumier, sol et déchets organiques pour créer de la terre dans laquelle planter nos baby plantes. Notre voisin Gary nous a donné un grand nombre de jeunes plants de tomates, poivrons et aubergines. On découvre que ces trois légumes aiment pousser ensemble. Un compagnonnage placé sous le signe de la Ratatouille ! Une jolie façon de commencer notre jardin d’été. Thanks Gary ❤

kim-shuvling_web

L’après-midi, nous travaillons le « leaven » avec plus de farine pour former le pain. Plus tard, nous le cuisons. Brian, un ami fermier -chez qui nous avons récolté du raisin pour faire du vin l’automne dernier- est un passionné d’Aïkido. Il a la gentillesse de venir donner un cours à nos volontaires, et quel talent ! Après les roulades, Steve et Kayou nous offre une dégustation de bières extra locales.

aikido_web

Jeudi : Steve et Gabriel manoeuvrent la foreuse (au passage et puisque je devais louer l’engin, j’ai appris le mot « auger ») pour creuser les trous des poteaux entourant le futur enclos, pendant qu’une autre équipe commence à bâtir les murs de la cabane des chèvres. On tasse vigoureusement les fondations autour des poteaux mais rien ne marche. Il nous faut plus de 2 heures pour réussir avec peine à faire tenir 2 poteaux… Autant dire que nous sommes déjà jeudi, et qu’imaginer un enclos entier terminé d’ici dimanche semble très invraisemblable. Oh well, au moins on aura commencé.

goat-shak_web

Après le déjeuner, Kim anime un workshop d’écriture personnelle. Elle nous avait proposé de le faire et nous avions approuvé en coeur. On en avait même rêvé ! En faisant le programme des workshops avec Brandon, on avait laissé un blanc en se disant « un(e) des volontaire(s) aura sûrement envie d’enseigner quelque chose »… Voici les consignes que nous avons suivies :

Ex #1: Think about the different conflicts that you can see in your life right now, they can be opposed values. Conflicts are not only negative, they drive and pull our lives! (I picked patience / willingness to do).

Ex #2: Pick one of these conflicts and think about the times and situation where this conflicts arose. Make a list of those different moments

Ex #3: Picture your happy place, the place where you feel the best. Dive into it with your whole body. Describe: what do you see? What do you hear? What do you smell? How is the light? Immerse yourself and write what happens next…

Ex #4: Pick one of the moments in your list where the conflict happened. Dive into this scene now and describe what you see, what you hear, what you smell, how is the light and what happens.

farmers-corner_web

Vendredi : Nous abordons les fondations des poteaux sous un nouveau jour et avec les bons outils. On avance 20 fois plus vite que la veille ! L’énergie de Steve est communicative, Misha assure la playlist, tout le monde pellète et s’active. « Rockkkksaaaand ». Sable, eau, graviers, bourriner… Sable, eau, gravier, bourriner… On enchaîne pas moins de 35 poteaux dans la matinée, tout en dansant et riant, c’est dingo.

On est ivre de joie, transis de courbatures et ravis de ce magnifique travail d’équipe. Gabrielle nous a concocté un gros plat de pâtes que nous dévorons. L’après-midi, un groupe fabrique les « farmers’ corners », une façon de renforcer les coins de l’enclos avec des poutres et des tirants. L’autre groupe nettoie la maison, cuisine et prépare la salle pour la conférence de ce soir. Le botaniste Matt Ritter, qui enseigne à CalPoly, vient parler de réchauffement climatique et espèces endogènes. La présentation est suivie de discussions et de verres.

Samedi : Ce matin nous enseignons à nos volontaires quoi forager : mallow, curly dock, nasturtium, wild radishes. Toutes ces « mauvaises herbes » qui poussent à foison au printemps sont comestibles et bourrées de nutriments. Nous développons la « Mushroom Station » en introduisant plusieurs plugs de champignons (shiitake, oyster mushroom, Lion’s Mane que nous commandons ici) dans des bûches de chêne pré-trouées à la perceuse. Une façon très simple et peu coûteuse de cultiver des champignons dans un coin à l’ombre de son jardin.

mushroom-station_web

Nous faisons cuire du lait pour entamer la préparation d’un fromage de chèvre frais que nous mangerons le lendemain. L’enclos est complètement bouclé en fin d’après-midi, grillage déroulé et cloué tout autour. Mission accomplie, weeee ! On admire le fruit de tout ce travail sans arriver trop à y croire. L’enclos est là, les chèvres vont pouvoir emménager très bientôt 🙂

Dimanche : Tout le monde a bien mérité de chiller dur et de kiffer sa dernière journée. Nous assaisonnons le fromage de chèvre frais avec des feuilles de sauge grillées, des grains de café écrasés, du peanut butter, des crackers, du miel et des fleurs. Les différentes propositions sont goûtées sur du pain frais. On se rassemble une dernière fois tous autour de la table pour jouer à « Mascarade », un jeu amené par les Gab’s parfait pour un jour de pluie. Il y a du feu dans la cheminée. C’est un dimanche bien doux.

goat-cheese_web

Retours sur l’expérience  

Les bénéfices de cette semaine dépassent de loin le simple fait de réaliser ensemble des projets pour notre ferme communautaire. L’énergie qui se dégage d’un groupe qui apprend, travaille, expérimente et rit ensemble est incroyable et magique. Apprendre des autres, de leurs parcours et de leur vision est ce que je préfère. Et leur enthousiasme pour toutes les choses qu’ils découvrent ici nourrit mon énergie de façon très directe et positive.

Au quotidien, je suis très à l’aise avec la cohabitation. J’aime vivre avec d’autres gens. Manger à table tous les jours, trimer dans le jardin ensemble ou se réveiller autour d’un café permet de souder très vite une petite communauté basée sur la confiance et l’honnêteté. Et cette communauté, même petite (nous n’étions que 7) peut accomplir tellement de choses !

Nous avons la chance d’être dans un lieu qui possède déjà plusieurs tiny houses et structures habitables, ce qui rend le logement des volontaires plus facile et agréable pour tout le monde. Le jardin potager, les chèvres et les poules nous fournissent « gratuitement » des ressources essentielles et délicieuses que nous pouvons partager avec eux, ce qui réduit les dépenses que nous devons faire pour acheter de la nourriture pour eux et pour nous.

goat-pen_finished_web

Ce que je retiens de cette semaine, c’est cette incroyable énergie : positive gaie et collective. Et cette satisfaction immense d’avoir entamé et terminé un énorme projet qu’il aurait été beaucoup plus dur (et bien plus long) de faire sans eux. Ainsi que le plaisir de continuer à rencontrer des personnes inspirantes avec qui se connecter et avancer. 

Quant à leur point de vue sur cette semaine, voici la douce carte qu’il nous ont laissée. 

cards-volunteers_web

MERCI SO MUCH GABRIELLE, GABRIEL, KIM & MISHA. We love you ❤

Sans oublier, un immense merci à BENOIT (from Bretagne), MARCIE (from LA) et BEN (from North Carolina) pour leur aide précieuse cet hiver. We love you too!

Benoit-Marcie-and-Us_Nov-2019_web

 

Plus

Si vous souhaitez vivre ce genre d’expériences :

-worktrade à la ferme : Wwoof

-worktrade toutes possibilités : Workaway

-worktrade toutes possibilités : Help-X

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s