Des tortues et des hommes

prehistoric-sea-turtle_web

(Read in english)

S’inquiéter

  • Des doyennes menacées – Appartenant au groupe des reptiles, les tortues marines peuplent l’océan depuis 150 millions d’années. Elles ont résisté à toutes les crises climatiques. Quand les premiers explorateurs européens découvrirent les îles du Pacifique, il y avait des millions de tortues marines dans les océans. Aujourd’hui, les 7 espèces existantes sont toutes en danger. 
  • Anthropocène – Les activités humaines sont la menace principale : la pêche en eaux profondes et les filets dans lesquels les tortues meurent noyées car elles ne peuvent pas remonter à la surface pour respirer ; les sacs plastiques qu’elles confondent avec des méduses et avalent ; la pollution océanique et les déchets plastiques qui polluent leur habitat naturel ; le réchauffement climatique qui influe sur leur capacité à se reproduire ; et les braconniers qui volent dans le nid les œufs pour les revendre car ils sont considérés comme aphrodisiaque et on en mange dans certains pays. 
  • Des populations déséquilibrées – La température du nid dans lequel les oeufs maturent détermine le sexe de la portée.

Elles seront toutes femelles si le nid est plus chaud que 29.5C. Si le nid est plus frais (en-dessous de 29.5C), les bébés seront tous des mâles.

Les températures se réchauffant sur les plages, il a été constaté une diminution de la proportion de mâles, ce qui met en péril l’équilibre de leur population et leur chance de se reproduire. Les scientifiques expérimentent en ce moment des stratégies pour refroidir les nids et faire naître ainsi plus de bébés mâles.

seaturtles_web.jpg

  • Une maturation lente – Une tortue ne devient adulte qu’au bout de 20 ans. Avant cela, elle est incapable de pondre des œufs. Il est de plus en plus rare qu’elles atteignent cet âge avec toutes les menaces qui pèsent sur elles. 
  • Des chances minimes – Lorsqu’ils émergent de leur nid la nuit, les bébés tortues se dirigent naturellement vers la mer. Elle leur est indiquée par les vagues qui clignotent à la lueur de la lune ou des étoiles. Mais de plus en plus souvent, les constructions ou les routes en bordure de plage émettent des signaux lumineux vers lesquels les bébés tortues se dirigent dans la mauvaise direction. En plein jour, les bébés tortue n’ont que très peu de chance de survie. Elles sont les proies des oiseaux et des crabes sur la plage, et de nombreux prédateurs dans l’océan.

Les statistiques sont cruelles : sur 1000 œufs pondus, une seule tortue atteindra l’age adulte. 

female-turtle-nesting_web.jpg

S’émerveiller 

  • Seules les femelles voient la terre – Les tortues femelles sortent de l’eau seulement pour pondre. Elles peuvent pondre jusqu’à 3 fois sur la même plage pendant une saison. Les mâles eux passent leur vie entière dans l’océan.
  • Leur cycle de vie n’a pas encore été percé à jour – Les scientifiques ignorent ce que font et où vont les tortues marines pendant les 15 premières années de leur vie.

On appelle ça « The Lost years », une odyssée mystérieuse avant que les tortues devenues adultes se retrouvent au même endroit -près de la zone de ponte- pour manger et se reproduire. 

  • Elles pratiquent le sexe subaquatique en apnée – Les tortues s’accouplent en nageant, et c’est magnifique. Mais comme les baleines, les tortues ne peuvent pas respirer sous l’eau. Elles doivent donc revenir régulièrement à la surface pour faire le plein d’air dans leurs poumons.

sea-turtle-threesome

  • Elles se repèrent sans GPS – Elles utilisent le champ magnétique terrestre pour s’orienter, et pourtant leur cerveau n’est pas plus gros qu’une pièce de monnaie. C’est ainsi que les femelles retrouvent la plage où elles sont nées pour venir y donner la vie de nouveau.

WWF-Green turtle_Kenya.jpg

  • Elles régulent les écosystèmes marins et côtiers – En consommant des méduses, elles libèrent les coraux, ce qui permet à d’autres poissons d’accéder au récif pour se nourrir.
  • Elles ont le sens de la communauté – Elles se donnent rendez-vous en masse pour nicher au même endroit comme ici sur la plage d’Ostonial au Costa Rica. Ces pontes collectives sont appelées arribadas. Elles ont lieu au début et à la fin des cycles lunaires, quand la marée est au plus bas et le ressac le plus faible.

arribadas_large

X

S’identifier 

  • Dans la culture européenne occidentale, la tortue est un symbole de lenteur et de persévérance.
  • En Chine, la tortue est considérée comme un symbole de sagesse et de longévité.
  • Au Japon, c’est un animal de bonne augure, synonyme de chance.
  • Dans la mythologie hindoue, le monde est représenté reposant sur le dos de 4 éléphants portés par une tortue.
  • En Afrique, la tortue est associée à la fertilité. Elle représente la femme, par opposition au serpent, symbole de la puissance masculine.
  • Dans les récits amérindiens, la tortue porte l’univers sur son dos. Elle contribue via sa sagesse à bâtir le monde. Elle est un gage de stabilité.
  • En Polynésie, les tortues marines (appelées Honu) sont associées à la longévité, la procréation et la fertilité. Elles étaient considérées comme les gardiens de la tribu. Les légendes  racontent que ce sont elles qui auraient guidé les premiers habitants sur les îles de Hawaï.

seaturtle_worldonherback.jpg

 

Agir

  • Faire du volontariat sur les plages : ramasser les déchets, patrouiller avec des biologistes.
  • Réduire ses déchets, notamment plastique. Arrêter l’usage des gobelets, des sacs et des pailles en plastique (le pire pour elles !)
  • Préférer la consommation de poissons qui ne sont pas issues de la pêche en eaux profondes.
  • Protéger les sites de ponte et leur habitat. Réguler mieux les zones d’aménagement en bordure de plages et régénérer la flore en réintroduisant des plantes natives.
  • LOVE THE TURTLES ❤

 

Plus

-Faire du volontariat sur la côte Caraïbes du Costa Rica (la saison de ponte y est d’avril à août)

-Faire du volontariat sur la côte Pacifique du Costa Rica (la saison de ponte y est de septembre à mars)

-Article National Geographic: « Sea Survivors »

-Article National Geographic: « Sea turtles are surviving—despite us »

-Article WWF: « Tortues. Restaurer la parité pour perpétuer l’espèce » 

-Mon article: Ma première tortue Luth 

-Mon article: Une patrouille de nuit Playa Cabuyal

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s